Choisir un thème WordPress : 5 erreurs à éviter

Avez-vous déjà regretté d'avoir acheté un theme WordPress Premium ? Le pire dans ces situations est lorsqu'après coup, on se rend compte que cela aurait pu être évité en ayant passé un peu plus de temps à peser le pour et le contre.

Capture-d’écran-2015-08-26-à-22.06.15

Dans un bon nombre de projets, on est souvent excité de commencer. On a envie de faire quelque chose de bien pour ses visiteurs. On veut qu'ils se sentent bien, qu'ils puissent consulter le site agréablement et surtout qu'ils passent à l'action.

Pourtant, le choix d'un thème WordPress est loin d'être évident. Il y a tellement de thèmes qu'on peut facilement s'y perdre.

Après avoir conçu plusieurs dizaines de sites et chroniqué des centaines de thèmes sur WP Marmite, je commence à avoir une certaine aisance pour trouver des thèmes qui correspondent à un projet particulier.

Dans cet article, je vais partager avec vous les 5 grandes erreurs qu'il est possible de commettre lors de l'achat d'un thème WordPress.

1. Acheter un thème sur un coup de tête

Il faut l'avouer, j'ai déjà cédé au chant des sirènes. J'ai acheté des thèmes dont je ne me suis jamais servi…

Quel gâchis !

Même si cela ne coûte qu'une cinquantaine d'euros, faire plusieurs erreurs peut rendre l'addition assez salée.

Pour éviter ce genre de problème, la première chose à faire est de ne pas dégainer sa carte bancaire dès que l'on a un “coup de foudre” pour un thème.

Un thème peut vous plaire mais ce n'est pas pour autant qu'il s'agit d'un thème qui correspond à votre projet. De plus, ce que vous trouvez beau ne l'est pas forcément pour d'autres.

Les auteurs de thèmes vont tout faire pour vous convaincre d'acheter leur création. C'est bien normal mais il faut savoir raison garder comme on dit.

Ne soyez donc pas éblouis par la profusion de fonctionnalités ni par les photos de jeunes femmes en petite tenue.

2. Ne pas voir la modularité d'un thème

Pour se faire remarquer, les thèmes sont souvent classé dans des catégories. On dit que ce sont des thèmes pour blogs, des thèmes portfolios, des thèmes ecommerce, etc.

À mon sens, il ne faut pas se limiter à cette classification.

Il est possible d'utiliser uniquement le blog d'un thème dit “ecommerce”. Idem pour le blog d'un thème dit portfolio.

Ce n'est pas parce qu'un thème possède une fonctionnalité X ou Y qu'il faut s'en servir.

En fait, si vous cherchez à créer un blog vous pouvez utiliser n'importe quel thème WordPress. Il est aussi possible de détourner l'usage d'un blog pour en faire un portfolio (par contre, vous n'aurez plus de blog).

Par contre, l'inverse n'est pas toujours vrai. Il est plus difficile de faire un site ecommerce basé sur un thème destiné à des blogs. Ce n'est toutefois pas impossible. Il faudra procéder à quelques adaptations au niveau du code pour que les pages produits s'affichent convenablement.

Autre exemple, on peut détourner l'usage d'un thème WordPress destiné aux restaurants pour un faire un CV en ligne original grâce au modèle de page du menu. Bon, je vais un peu loin mais vous voyez où je veux en venir 😉

3. Ne pas savoir à qui le site s'adresse

Une autre grande erreur est de créer un site pour soi. Un créateur de site ne réalise jamais une création pour flatter son ego. Il doit avant tout penser aux personnes qui visiteront son site.

Avez-vous une idée du ou des types de personnes à qui est destiné votre site ?

S'agit-il plutôt de femmes ? D'hommes ? De quelle tranche d'âge ? De quel(s) pays ? Par quoi sont-ils préoccupés ? Pourquoi passeraient-ils du temps sur votre site ? Etc.

Posez-vous toutes sortes de questions sur vos visiteurs potentiels. Si possible, établissez une sorte de portrait robot d'un de vos visiteurs en étant le plus précis possible.

Par exemple, cela pourrait être Charles, 29 ans qui habite Paris, travaille dans un hôpital en tant qu'infirmier et aime courir 3 fois par semaine accompagné de son chien.

Cela peut sembler ridicule mais pensez à ce personnage lorsque vous rechercherez votre thème et rédigerez le contenu de votre site.

Vous verrez que cela ira beaucoup mieux. En tout cas, vous ne serez pas centré sur vous mais sur un visiteur potentiel. C'est ce qui est le plus important.

4. Ignorer ce que l'on veut faire ressentir

Aujourd'hui, l'émotion est partout. En faisant attention, vous vous rendrez compte que tout ce qui vous entoure essaie de déclencher des émotions en vous.

Que ce soit la télévision, la radio, la publicité, les journaux, les magazines, internet et j'en passe, tout a été pensé pour vous faire ressentir quelque chose. Que ce soit du bien-être, de la colère, de la compassion ou de l'envie, tout est émotion.

C'est ce qui fait que nous sommes humains après tout (attention tout de même à ne pas vous laisser embarquer et finir par acheter n'importe quoi sur le coup d'une pulsion).

Si vous désirez que vos visiteurs passent à l'action, vous devez réfléchir à ce que votre site va devoir faire ressentir.

Pour y arriver, vous allez utiliser des textes, des images, des vidéos (votre contenu) mais le thème de votre site va devoir venir renforcer ce message.

Par exemple, un thème trop créatif ne correspondra pas pour un site pour un club de sport (il faudrait quelque chose de simple).

5. Ne pas concevoir le site pour faire passer les gens à l'action

Si vous lancez un site, c'est pour avoir un impact. Vous désirez que ce que vous communiquez soit entendu, compris et pris en compte.

In fine, cela permettra de :

  • Vous faire connaître
  • Diffusez votre message
  • Obtenir des coordonnées
  • Entrer en contact
  • Faire des ventes

Pour atteindre votre objectif, vous devez guider vos visiteurs. Pour cela, vos pages devront contenir ce qu'on appelle des appels à l'action.

Si vous êtes un consultant, vous devez penser à inclure un bouton pour vous faire contacter sur toutes les pages de votre site. Par exemple, vous pouvez inclure un message après chaque article de votre site qui indique “Besoin d'aide pour XXX, entrons en contact pour YYY”.

Cela peut sembler bête mais cela sera toujours plus efficace que d'espérer que tous vos visiteurs décident de se rendre par eux même sur la page contact pour faire appel à vos services. Il faut les y aider.

Veillez donc à choisir un thème WordPress qui possède des éléments que vous pourrez employer pour faire passer les visiteurs à l'action, c'est capital. Cependant…

Vous ne trouverez jamais le thème parfait

Choisir un thème WordPress peut parfois prendre beaucoup de temps. Je pense qu'il faut raisonnablement prendre une après-midi pour réfléchir à tout ce dont je viens de vous parler afin de faire un choix correct.

Cela dit, il y a aura toujours une ou plusieurs petites choses qui ne colleront pas. Les thèmes sont conçus pour correspondre à un maximum de projets, ils ne peuvent donc pas correspondre exactement à votre projet.

Si les options du thème ne permettent pas de corriger ces problèmes, la seule solution sera d'aller dans le code pour effectuer des modifications.

Malgré tout, personnaliser le code d'un thème WordPress n'est pas si simple lorsque l'on ne s'y connait pas. Il n'est toutefois pas impossible d'apprendre si vous ne pouvez pas vous permettre de faire faire ce travail à un prestataire.

Le guide Relooker son Thème a justement été rédigé pour transmettre les bases du code afin de personnaliser n'importe quel thème WordPress.

Vous pourrez notamment y apprendre à quoi correspondent les fichiers de votre thème, comprendre le code qui se trouve à l'intérieur et comment procéder à des modifications en toute sécurité.

Le but est de vous faire gagner en autonomie et vous éviter de faire appel à un développeur pour personnaliser le thème que vous aurez choisi.

Bon courage avec votre site 🙂

Choisir un thème WordPress : 5 erreurs à éviter
1 Votes | 5 / 5

A propos de l'auteur

Alex

Ajouter un commentaire

Pin It on Pinterest

Share This