Le guide complet de l’architecture de l’information pour débutant

L’architecture de l'information est une tâche souvent partagée par les designers, les développeurs et les responsables de contenu. Mais peu importe qui s’occupe de la tâche, l’architecture de l’information est une discipline à elle toute seule, avec des influences, des outils et des ressources propres.

Dans cet article traduit de UXbooth.com, nous allons parler de ce qu’est vraiment l'architecture de l'information et pourquoi c’est un aspect important du processus de l'expérience utilisateur.

Sommaire :

Durant cet article, nous allons voir l'histoire, les contributeurs et les outils fréquemment utilisés dans la création d'architecture de l'information. Même si vous êtes familier avec cette discipline, vous pouvez probablement découvrir quelque chose que vous ne saviez pas.

Qu’est-ce que l’architecture de l’information ?

L’architecture de l'information est un domaine plus difficile à définir que beaucoup d'autres. Contrairement à la stratégie de contenu qui est réalisée par les stratèges de contenu, ou le design d'interaction est réalisé par les designers, un architecte de l'information est très rarement un poste qui existe. Il est, cependant utile et nécessaire et comprend plusieurs rôles.

L'Institut de l'Architecture de l'Information est une organisation à but non lucratif dédiée à l'avancement du domaine de l'architecture de l'information. Elle explique la notion d’architecture de l’information dans une citation concise :

« L’architecture de l'information aide les gens à comprendre leur environnement et à trouver ce qu'ils recherchent, dans le monde réel et en ligne. »

En d'autres termes, l'architecture de l'information est la création d'une structure pour un site web, une application ou tout autre projet, qui nous permet de comprendre où nous en sommes en tant qu'utilisateurs et où est l'information que nous voulons par rapport à notre position.

On peut voir les résultats de l'architecture de l'information dans la création de sitemaps, des hiérarchies, des catégorisations, de la navigation et des métadonnées. Quand un stratège du contenu commence à séparer le contenu et à le diviser en catégories, il pratique l'architecture de l'information. Quand un designer réalise un menu avancé pour aider les utilisateurs à comprendre où ils sont sur un site, il pratique aussi l'architecture de l'information.

Indépendamment de savoir si chaque tâche est accomplie, voici quelques unes des questions que nous nous posons quand on pratique l'architecture de l'information :

  • Quel est le flux d’utilisateurs sur notre site ?
  • Comment l'application aide l'utilisateur à cataloguer leurs informations ?
  • Comment cette information est-elle présentée à l'utilisateur ?
  • Est-ce que l'information aide le client et dirige ses décisions ?

Pour répondre à ces questions, l'architecte de l'information doit se concentrer sur un certain nombre de choses : le public cible, les technologies liées au site web et les données qui seront présentées sur le site web.

Méthodologies communes

L’architecture de l'information, comme nous la connaissons aujourd'hui, a débuté vers les années 1970, bien avant la montée du web et des applications mobiles ou de la vulgarisation du design de l'expérience utilisateur. Elle a des racines dans de nombreux domaines et méthodes que les spécialistes UX utilisent encore aujourd'hui, comme la science de l’information, la psychologie cognitive et l'architecture.

Timothy Greig : Diagramme de l'architecture de l'information d'un site de bibliothèque

Timothy Greig : Diagramme de l'architecture de l'information d'un site de bibliothèque

Science de l’information et des bibliothèques (bibliothéconomie)

La science de l’information et des bibliothèques a de nombreuses définitions, mais celle qui semble particulièrement claire reste celle de l'Université de Washington.

Elle définit la science de l’information et des bibliothèques comme le développement des “systèmes d’organisation des connaissances”. La science de l’information et des bibliothèques est l'étude de la façon de classer, cataloguer et localiser des ressources. Elle est utilisée partout, des bibliothèques traditionnelles aux musées en passant par les laboratoires de sciences et les hôpitaux.

Deux domaines particulièrement intéressants de la science de l’information et des bibliothèques pour les architectes de l'information sont l'art du catalogage et de l’archivistique. Le catalogage est le processus de création de métadonnées et l'attribution au contenu afin de le trouver à nouveau dans l'avenir. L’archivistique est le processus de construction et de gestion des archives remplies de contenu, qui pourra être édité ou supprimé à l'avenir afin de maintenir l'intégrité des archives. Ces deux éléments sont directement transposables au travail de l'expérience utilisateur, où notre objectif est de créer une architecture d'information qui possède des métadonnées appropriées et utilisables, avec un contenu disponible dans une archive bien entretenue.

Psychologie cognitive

Dans notre guide du design d'interaction pour débutant (la traduction de ce guide est en cours), nous avons également référencé la psychologie cognitive comme méthodologie commune. La psychologie cognitive est l'étude de la façon dont l'esprit fonctionne et les processus mentaux utilisés. Il n’est donc pas surprenant de voir qu'elle influence à la fois les interactions que nous concevons et la façon dont nous architecturons l'information.

Cependant, l'architecture de l'information se fonde sur quelques éléments différents de la psychologie cognitive pour influencer la façon dont nous structurons l’information. Voici quelques-uns des éléments clés de la psychologie cognitive que les architectes de l'information utilisent :

  • La charge cognitive est la quantité d'information que peut traiter une personne à un moment donné. En gardant cela à l'esprit, la charge cognitive de l'utilisateur permet aux architectes de l'information d’éviter de surcharger, par inadvertance, un utilisateur avec trop d'informations à la fois.
  • Les modèles mentaux sont les hypothèses que les gens se font dans leurs esprits avant d'interagir avec un site web ou une application. L'information est plus facile à découvrir lorsqu’elle se trouve dans un endroit qui correspond au modèle mental de l'utilisateur à l'endroit où il devrait être.
  • La prise de décision peut ne pas sembler psychologique, mais pourtant si ! C’est un processus cognitif qui nous permet de faire un choix ou de sélectionner une option. Les architectes de l'information peuvent aider à prendre des décisions en fournissant certains renseignements à des moments clés.

Architecture

Le fondateur de l’architecture de l’information moderne, Richard Saul Wurman, n’était pas un web designer. C’était un graphiste et un architecte. C’est de l'architecture que l’idée d’architecte de l’information est née. Richard Saul Wurman croit que l'information devrait être structurée de la même manière qu’un bâtiment est structuré : avec une base solide. Dans un article de Wired Magazine à son sujet, l’auteur Gary Wolf a expliqué le travail de Wurman comme contribuant à l'idée que «la présentation de l'information peut être plus importante que l'information elle-même ».

Tout comme l'architecture, l’architecture de l'information peut prendre plusieurs formes séduisantes et est basée sur une structure intentionnelle, précise avec une base solide d'idées. L’architecture de l’information se retrouve partout de la bibliothèque aux sites web.

Tâches quotidiennes et produits livrables

Un architecte de l'information fera généralement plusieurs choses dans le cadre d'une équipe de projet UX. Les tâches courantes portent notamment sur la recherche, la création de la navigation, le wireframing, l'étiquetage et la modélisation des données. Ces tâches sont précieuses en raison de la procédure qu'elles suivent et du résultat dans les produits livrables.

Recherche de l’utilisateur et analyse

L’architecture de l’information s’occupe de nombreuses responsabilités lors d’un projet. Pour en apprendre davantage sur les publics cibles liés au projet, l’architecture de l’information doit avoir accès notamment aux résultats des tests d'ergonomie, des exercices de tri par cartes, des entrevues avec les intervenants et des interviews d'utilisateurs.

Souvent, un architecte de l'information aura un rôle actif dans la facilitation des interviews ou des tris par cartes, car il pourra ainsi voir comment un utilisateur éventuel pourrait catégoriser une variété de termes. Grâce à cette recherche, les architectes de l'information sont capables d'apprendre ce que les gens vont faire avec une application, comment les gens vont utiliser les informations fournies par l'application et les modèles mentaux des utilisateurs quand ils utilisent l'application.

Après avoir mené cette recherche, l’architecte de l’information va commencer à analyser les données. Il peut présenter l'information au reste de l'équipe sous forme de tableur, un ensemble de recommandations ou même un ensemble de personas qui mettra en valeur l'utilisateur typique, ses objectifs et comment il pourrait approcher l'application.

Navigation et création de la hiérarchie

L'architecte de l'information est le principal responsable pour déterminer comment l'information sera affichée et accessible sur un site web ou une application. Comme nous l’avons vu précédemment, c’est l'élément clé de l'architecture de l'information. Afin de créer cette hiérarchie, l'architecte de l’information doit tenir compte de ce que l'utilisateur s’attend à voir ainsi que le contenu que la société veut publier.

Par exemple, si une société souhaite que les utilisateurs associent leur FAQ avec leur page d'aide, il suffirait de mettre les deux dans la section « Support ». Toutefois, au cours de la recherche, on aurait déterminé que les utilisateurs attendent que la FAQ soit placée dans la section « Produit ». C’est une décision que l’architecte de l’information a besoin de prendre. Il y a des avantages pour les deux solutions, l'architecte de l’information peut également être en mesure d'envisager des alternatives qui permettront d'atteindre ces deux objectifs, par exemple en mettant la FAQ et la page d’aide dans la section « Produit ». En fin de compte, ces décisions créent la structure pour le reste du site ou de l'application. Le livrable qui est le plus souvent associé à ces travaux est le sitemap. Ce dernier illustre la hiérarchie du contenu sur un site web.

Wireframing

Pour certains architectes de l'information, les wireframes sont la meilleure façon de représenter les liens entre les différents écrans et d'identifier comment le site fonctionne à partir d'un point de vue pratique. En se basant sur les informations recueillies lors de la recherche et des décisions prises lors de la création de hiérarchie, l’architecte de l’information va dessiner certains écrans clés afin de montrer comment un utilisateur va interagir avec l'information disponible.

Ceci est particulièrement susceptible de se produire lorsque le designer est le seul responsable du travail d'architecture de l'information. Puisque les designers ont tendance à penser visuellement, il est logique pour le designer d'utiliser des wireframes pour montrer la hiérarchie de l'information. Les wireframes sont également des produits livrables précieux à partager avec les clients, les développeurs et les designers, visuels à utiliser comme référence lorsqu’ils construisent des maquettes, des prototypes et les produits finis.

Étiquetage

Nous avons déjà mentionné l'importance de la prise de décisions pour savoir où l’information allait se trouver. Une fois que l'architecte de l’information prend cette décision, il devra également choisir le nom des sections. Même si cela peut s’apparenter au travail du stratège de contenu, c’est une décision que chaque architecte de l’information devrait peser, encore plus si l’architecte de l’information est également le stratège de contenu ou le designer. L’étiquetage, ou ce que nous appelons pages et liens sur un site, assure que la navigation et la hiérarchie soient intitulées de manière appropriée. Tout ceci joue un grand rôle pour savoir si les utilisateurs seront en mesure de trouver les informations.

Taxonomies et métadonnées

Une taxonomie est un ensemble de choses qui sont regroupées. Pour un architecte de l'information, les taxonomies sont aussi des données sur la façon dont nous regroupons les types de contenus ou les informations similaires. La plupart des architectes de l’information vont choisir une ou plusieurs taxonomies appropriées pour un site web ou une application en se basant sur le modèle mental du public cible. Ils peuvent alors identifier le contenu avec des métadonnées, ainsi les utilisateurs peuvent rechercher du contenu basé sur des taxonomies assumées. Par exemple, un magasin de vêtements pourrait envisager plusieurs taxonomies : type de tissu, produits, couleur. L'architecte de l'information identifiera alors une chemise avec les termes « coton » ou « nylon » ainsi que « haut » ou « rouge ». De cette façon, un client avec le modèle mental “j’ai besoin d'une nouvelle chemise” pourrait facilement trouver cette chemise en coton rouge.

Modélisation des données

Egalement appelé modélisation du contenu, ce travail peut être partagé avec le stratège de contenu. La modélisation des données se fait en collaboration entre les architectes de l’information et les développeurs pour déterminer les types de contenus structurés qui représentent les besoins des utilisateurs, la logique et les besoins business et les pratiques éditoriales internes. Dans le cas de la refonte d’un site, de nouveaux modèles de données devront souvent être intégrés à des structures existantes pour assurer une migration en douceur du contenu. Ce genre de travail se fait souvent dans des tableurs, pour cartographier les types et les exigences de la relation, mais il est parfois exécuté directement dans un CMS. La modélisation des données peut également se traduire par la création de types de contenu documentés ou des modèles de contenu qu’utiliseront ensuite les stratèges de contenu ou les rédacteurs au moment de créer du contenu.

Les personnes à suivre

Certaines de ces personnes se disent architectes de l'information. D'autres se disent designers ou stratèges de contenu travaillant avec l'architecture de l'information. Indépendamment de la dénomination du métier, voici quelques unes des personnes les plus influentes dans le domaine de l’architecture de l’information.

Capture d’écran 2016-04-21 à 07.08.11

Abby Covert

Twitter

Abby Covert, ou “Abby the IA” est l'auteure du livre How to Make Sense of Any Mess : Information Architecture for Everybody. Elle enseigne également l'architecture de l'information à l’école des arts visuels et à la General Assembly à New York. Abby Covert est la présidente de l'Institut de l'Architecture de l'Information, elle se concentre sur l'autonomisation des architectures de l’information dans le monde entier. Elle écrit, parle et enseigne l’architecture de l’information tout en exerçant les fonctions d'architecte de l'information à New York.

Capture d’écran 2016-04-21 à 07.08.22

Andrea Resmini

Twitter

Andrea Resmini est un architecte de l'information et un enseignant-chercheur à JIBS. Il est le co-auteur de Pervasive Information Architecture, et mène des travaux d’architecture de l’information chez FatDUX, une entreprise UX leader. Il est actuellement président de l'Institut de l'Architecture de l'Information, préside le Sommet Italien de l’Architecture de l’Information et est un membre fondateur du centre européen pour l'expérience utilisateur. Dans ses temps libres, Andrea Resmini a fondé et est maintenant rédacteur en chef adjoint du Journal de l’Architecture de l'Information.

Capture d’écran 2016-04-21 à 07.08.31

Andrew Hinton

Twitter

Andrew a conçu des systèmes d'information d'une manière ou d'une autre depuis 1990, et se fait appeler architecte de l'information depuis 1999. Il a co-fondé l'Institut de l’Architecture de l'Information en 2002 avec Christina Wodtke et Louis Rosenfeld, et prend l'entière responsabilité pour l'écriture de son manifeste. Il est également l'auteur d’Understanding Context, un livre pour les architectes de l'information et les professionnels de l'expérience utilisateur. Aujourd'hui, Andrew Hinton est l'architecte principal de l'expérience numérique chez State Farm et se décrit comme un «designer de l’expérience utilisateur spécialisé dans l’architecture d’information ».

Capture d’écran 2016-04-21 à 07.08.41

Christina Wodtke

Twitter

Christina Wodtke, une autre co-fondatrice de l'Institut d'Architecture de l’Information, est également un nom reconnu dans l'architecture de l'information. Elle a occupé des postes de directrice générale de Zynga.com chez Zynga, directrice générale du social chez Myspace, gestionnaire principale de produit chez LinkedIn et directrice sénior du design chez Yahoo!. Elle est également la co-fondatrice de l'outil de blogging collaboratif PublicSquare et du journal design Boxes and Arrows. Christina Wodtke conseille actuellement des startups et écrit sur son blog, Eleganthack.

Capture d’écran 2016-04-21 à 07.08.49

Dan Klyn

Twitter

Dan Klyn a travaillé comme architecte d'information pendant près de vingt ans dans des agences, des sociétés e-commerce et des organisations à but non lucratif. Il enseigne également l'architecture de l'information à l'école de l'information de l'Université du Michigan et est le co-fondateur de The Understanding Group (TUG). Dan Klyn travaille avec des clients partout dans le monde et participe à des conférences comme le IA Summit, l’UX Week et WebVisions. Son discours de quatre minutes Expliquer l’Architecture de l'Information vaut bien un visionnage rapide.

Capture d’écran 2016-04-21 à 07.09.01

Donna Spencer

Twitter

Donna Spencer est une architecte de l’information indépendante, un mentor, un écrivain et une formatrice. Elle est l'auteure d’A Practical Guide to Information Architecture et deux autres livres pour les spécialistes de l’expérience utilisateur. Donna Spencer a 9 ans d'expérience indépendante et comme consultante dans la stratégie et la tactique du design. Elle a conçu des grands sites web, des systèmes de recherche et d’e-commerce, des applications d'entreprise, des modèles de design et un CMS. Donna Spencer est aussi la co-organisatrice d’UX Australie, qu’elle dirige maintenant.

Capture d’écran 2016-04-21 à 07.09.12

Eric Reiss

Twitter

Eric Reiss est connu pour son travail en tant que consultant en architecture de l’information, auteur et théoricien. Son livre Practical Information Architecture : A Hands-On Approach to Structuring Successful Websites est l'un des livres incontournables de l’architecture de l’information, et son travail Usable Usability a changé la façon dont de nombreuses sociétés relèvent les défis UX. Il est actuellement le directeur général de FatDux, un groupe d'expérience utilisateur de Copenhague.

Capture d’écran 2016-04-21 à 07.09.25

Jesse James Garrett

Twitter

En 1995, Jesse James Garrett a commencé à travailler dans le web, d'abord comme rédacteur et développeur d'interface, puis comme designer d'interface et architecte de l'information. En 2001, il a lancé la société Adaptive Path, pour aider les gens à résoudre les problèmes de l'expérience utilisateur. Aujourd'hui, il écrit des articles et parle publiquement du design centré sur l'utilisateur et de l'architecture de l'information. Il est également l'auteur de The Elements of User Experience.

Capture d’écran 2016-04-21 à 07.09.36

Louis Rosenfeld

Twitter

Louis a aidé à créer la profession d'architecture de l'information et a été président de son entreprise de consulting la plus connue, The User Experience Network, pendant sept ans. Louis Rosenfeld a co-fondé l'Institut d'Architecture de l’Information et est membre de son conseil consultatif.

Capture d’écran 2016-04-21 à 07.09.44

Nick Finck

Twitter

Nick est un vétéran du web avec 12 années d’expérience et est considéré comme un artisan du web par le secteur du commerce. Ses compétences vont du web design, développement web, recherche de l'utilisateur, analyse web, architecture de l'information à la publication web. Il est l'auteur de nombreux articles liés au web design.

Capture d’écran 2016-04-21 à 07.09.52

Peter Morville

Twitter

Peter Morville est l'un des fondateurs de l'architecture de l'information. C’est un écrivain, un conférencier et un consultant. Ses livres à succès sont notamment Information Architecture for the World Wide Web (aussi connu comme le livre « ours polaire ») et Intertwingled : Information Changes Everything. Son travail a été présenté par Business Week, The Economist, NPR et The Wall Street Journal.

Les outils du métier

L’architecture de l'information passe tout d’abord par une bonne dose de travail mental, certains architectes de l’information préfèrent alors travailler avec simplement du papier et un stylo. Cependant, les résultats de l'architecture de l'information via les sitemaps, l’étiquetage des métadonnées et la catégorisation, doivent être partagés avec les clients dans un format visuel. Certains architectes de l'information créent également des wireframes qui nécessitent des outils supplémentaires. Ici, nous passerons en revue quelques uns des outils que les architectes de l'information utilisent pour créer des sitemaps, définir des catégories et réaliser les wireframes.

OmniGraffle

OmniGraffle est la suite OmniGroup pour les diagrammes et wireframes. Cet outil est particulièrement utile pour les wireframes qui peuvent être mis en place avec une hiérarchie. Ainsi, les utilisateurs peuvent non seulement cliquer d'un écran à l'autre, mais peuvent aussi voir une barre latérale montrant comment toutes les pages sont reliées les unes aux autres. L’outil d’OmniGroup peut faire des diagrammes, des diagrammes de processus, mises en page rapides, modèles pour site web, etc. Une fois que la phase d’apprentissage initiale est passée, les architectes de l'information en herbe devraient trouver beaucoup de plaisir dans l’utilisation d’OmniGraffle.

En savoir plus sur OmniGraffle

Axure

Dans le même genre qu’OmniGraffle, Axure est à la fois outil de création de diagrammes et de wireframes. Ce qui est très utile pour les architectes de l'information, en particulier pour ceux qui sont aussi des designers d'interaction. L'objectif d’Axure est de créer rapidement des wireframes et des prototypes de sites et applications.

En savoir plus sur Axure

MindManager

MindManager est un framework visuel destiné à, selon les mots de Mindjet, « promouvoir la pensée de forme libre et l'organisation rapide d'idées ». Avec la fonctionnalité facile « glisser-déposer » de MindManager, les architectes de l'information peuvent rapidement et facilement sortir les idées et les organiser pour réaliser un sitemap qui illustre leurs idées. MindManager permet d’exporter des cartes aux formats JPG, PNG, PDF et Word.

En savoir plus sur MindManager

XMind

XMind est un autre logiciel de cartographie, avec l'avantage supplémentaire de permettre aux architectes de l’information d’enregistrer leurs cartes dans Evernote. Cet outil possède une bibliothèque complète de cartes aux utilisateurs pour partager leur travail terminé ou voir le travail des autres. Les utilisateurs peuvent télécharger une version gratuite ou acheter XMind pro. XMind fonctionne sur Mac, Windows ou Linux.

En savoir plus sur XMind

Treejack

Pour les architectes de l'information qui cherchent à tester leur hiérarchie et savoir si les utilisateurs peuvent trouver facilement des informations, Treejack est un excellent outil. Annoncé comme un « logiciel de validation de l’architecture de l’information », Treejack permet aux architectes de l’information de mettre en place une hiérarchie de site, des tâches et de recruter des utilisateurs. Ils peuvent ensuite voir les résultats des tests puis partager ou télécharger les résultats.

En savoir plus sur XMind

Livres sur l’architecture de l’information

Découvrez ces livres recommandés pour toute bibliothèque de l’architecture de l’information !

Ambient Findability, par Peter Morville

Publié en 2005, le livre de Peter Morville à propos de la surcharge d'informations et la façon de trouver du contenu dans le monde de Google est aussi valable aujourd'hui qu'il ne l'était alors. Il pose la question suivante : « Pourquoi la manière dont l'information est structurée est-elle importante si Google peut magiquement trouver les réponses à vos questions ? ». Dans son livre, Peter Morville établit le lien entre l’architecture de l'information et l’ergonomie du contenu.

A Practical Guide for Information Architecture, par Donna Spencer

Le guide de Donna Spencer pour l'architecture de l'information est exactement comme dans l’énoncé : pratique. Le livre est essentiellement une liste de contrôle pour les architectes de l’information, avec un aperçu de la manière dont l’architecture de l’information et l’expérience utilisateur travaillent ensemble. Pour les architectes de l'information expérimentés, ce livre peut être un peu trop basique, mais pour ceux qui cherchent à se lancer, vous aurez toutes les informations nécessaires.

How to Make Sense of Any Mess, par Abby Covert

Abby Covert définit le mot gâchis comme «une situation où les interactions entre les personnes et les informations sont confuses ou pleines de difficultés ». Voici donc une définition précise des gâchis, et également une définition précise de la plupart des sites, avant qu’une architecture intentionnelle soit mise en place. Dans ce livre, les lecteurs peuvent découvrir un processus en sept étapes pour aborder même les mauvaises hiérarchies, aider à améliorer le travail et le rendre gérable.

Information Architecture : An Emerging 21st Century Profession (1ère édition), par Earl Morrogh

Ce livre de 2003 parle de la nature multidisciplinaire de l'architecture de l'information. Il aborde l'intégration des compétences du design visuel, du design d'information, de la science de l’information et des bibliothèques,  et de l'interaction homme-machine pour accomplir le travail d’un architecte de l’information. Dans le livre, qui bien plus qu’une simple explication pour réaliser la tâche, Earl Morrogh parle du but de créer des environnements beaux, précieux et faciles à utiliser pour l'information.

 

Information Architecture : For the Web and Beyond, par Louis Rosenfeld et Peter Morville

Ce livre est un des livres les plus importants sur l'architecture de l'information. Il est tellement omniprésent dans les départements UX et les agences que beaucoup de gens connaissent ce livre comme étant « le livre de l'ours polaire », surnommé ainsi car un ours polaire est présent sur la couverture. L'objectif de ce livre est la création d’architecture de l’information pour les grands sites web qui offrent des hiérarchies complexes.

 

Que pensez-vous de ce guide d’introduction à la discipline de l’architecture de l’information ? N’hésitez pas à réagir en nous laissant un petit commentaire !

Le guide complet de l’architecture de l’information pour débutant
2 Votes | 5 / 5

A propos de l'auteur

Fabien Berthoux

Créateur de Template.pro, je partage un maximum de ressources sur mon temps libre pour aider créatifs et porteurs de projet à gagner du temps dans leur recherche. Quand je ne m'occupe pas de de créer le contenu du blog, j'aide les entrepreneurs à booster leur business en ligne avec de la création de contenus SEO pour les PME, site e-commerce et société SAAS. Découvrir LEADTEXT.

Ajouter un commentaire

Pin It on Pinterest

Share This
22 logos animés pour booster votre inspiration

Découvrez une sélection de logos animés originaux pour vous inspirer dans vos prochaines créations graphiques.

Fermer